Ce jeudi 25 Mars 2020 s’est tenu au Régal du Sitatunga de Zinvié-Kpotomey, l’atelier de validation du Plan de Développement Touristique (PDT) du Parc Naturel Communautaire de la Vallée du Sitatunga (PNCVS) organisé par CREDI-ONG. Cet atelier est organisé dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement de la gouvernance et de l’attractivité écotouristique du PNCVS

financé par le Fonds d’Action #BIOPAMA. La rencontre s’est tenue en présence de la  représentante de la Direction du Développement du Tourisme et les représentants du  Directeur Départemental  du Tourisme du Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts de l’Atlantique et du Littoral, , du Président de la Fédération Béninoise des Organisation du Tourisme Responsable et Solidaire (FBO-TRS), des Chefs d’Arrondissements de la Vallée du Sitatunga, des services techniques des mairies (planifications et développement locale; œuvres sociales, partenariat et intercommunalité …) et quelques opérateurs touristiques de la Vallée du Sitatunga.


Les travaux de la journée ont été conduites par un présidium désigné à l’unanimité et constitué du Secrétaire Administratif de l’Arrondissement de Kpanroun, du Responsable Suivi et Évaluation de CREDI-ONG sous la présidence de la représentante du Directeur du Développement du Tourisme. Au menu de la rencontre, une présentation Plan de Développement Touristique du Parc Naturel Communautaire de la Vallée du Sitatunga; Amendement du contenu et proposition d’éléments d’amélioration. La rencontre a été riche en échanges avec de nombreux apports et observations et. A la suite de travaux de groupe, plusieurs apports ont été faits pour améliorer le document afin de le rendre plus crédible, réaliste et compétitif dans le registre des documents de développement touristiques sur le plan national et international.

Retenons de cet atelier que la Vallée du Sitatunga dispose d’un énorme potentiel touristique qu’il faudra vraiment valoriser à travers une meilleure communication en multipliant les outils, en mettant à contribution les agences de voyages et complexes hôteliers mais aussi surtout travailler à sécuriser le foncier autour des ressources naturelles qui font objet de valorisation.

C’est donc sur une ambiance de satisfaction et de joie que les acteurs se sont séparés avec pour profond souhait une complète prise en compte des recommandations et une mise en œuvre très prochaine du contenu de ce document qui constituera la boussole pour une Vallée du Sitatunga plus rayonnante et plus prospère.

 

NOS RÉSULTATS