Le Parc Naturel Communautaire de la Vallée du Sitatunga

La Réserve Naturel Communautaire de la Vallée du Sitatunga O...

LIRE LA SUITE...
Le Parc Naturel Communautaire de la Vallée du Sitatunga

Plus d'arbres, plus de vies

"Plus d'arbres, plus de vies" Plus d’arbres, plus de vies es...

LIRE LA SUITE...
Plus d'arbres, plus de vies

GERER NOS DECHETS POUR PROTEGER LA VALLEE DU SITATUNGA

GERER NOS DECHETS POUR PROTEGER LA VALLEE DU SITATUNGA De pl...

LIRE LA SUITE...
GERER NOS DECHETS POUR PROTEGER LA VALLEE DU SITATUNGA

La Ferme Aquacole Pantodon

La Ferme Aquacole Pantodon Créée en 2006, sur les terres d’u...

LIRE LA SUITE...
La Ferme Aquacole Pantodon

Contribution à la structuration de la filière piscicole béninoise

Contribution à la structuration de la filière piscicole béni...

LIRE LA SUITE...
Contribution à la structuration de la filière piscicole béninoise

Une initiative pour soutenir les paysans de la vallée du Sitatunga

Une initiative pour soutenir les paysans de la vallée du Sit...

LIRE LA SUITE...
Une initiative pour soutenir les paysans de la vallée du Sitatunga

La culture se réveille dans la Vallée du Sitatunga !

 Depuis mars 2010, un nouveau projet a vu le jour au sein de Crédi-Ong. PCREN, projet de revalorisation des Particularités Culturelles en Relation avec l’Environnement Naturel vient renforcer les actions menées dans la mise en place de la réserve communautaire de la vallée. En effet, le projet vise à une implication de la population dans la conservation du milieu en se réappropriant leur identité culturelle d’une part et en faisant vivre culturellement ce territoire.

 

Pour ce faire, un premier travail de terrain de collecte de ces particularités culturelles a été réalisé. Les résultats ont permis au projet de commencer à s’impliquer dans quatre domaines principalement : la littérature orale, la danse et la musique traditionnelles, le théâtre et la chasse.

La littérature orale :

La littérature orale comprend les contes, proverbes et devinettes. Cette littérature orale servait à l’éducation des enfants. Elle permettait de transmettre des valeurs, une découverte de l’environnement naturel mais également d’un savoir être. Aujourd’hui, la diversité des activités, l’arrivée de l’école, de la radio et de la télévision ont entrainé une rupture de cette transmission. Plus sollicitée, cette littérature orale s’efface peu à peu de la mémoire. Les anciens emportent avec eux cette sagesse.

Le projet PCREN œuvre pour la préservation de ce savoir,afin que ces connaissances porteuses de valeurs et d’un savoir être ne basculent pas dans l’oubli général. Pour cela, les objectifs du projet sont les suivants : l’élaboration d’un recueil de littérature orale de la vallée, la réalisation d’un double CD de contes (bilingue Aîzo/ Français) et la réalisation de cinq fresques se référant à des scènes de conte.

Afin de réaliser ces différents supports et dans un souci de faire revivre ce savoir au niveau collectif, des moments contés hebdomadaires ont été mis en place sur cinq places de village : Houégoudo, Kpotomey, Zinvié, Zinvié-Zoumé et Wawata. Chaque semaine, en moyenne une soixantaine d’enfants et une cinquantaine d’adultes participent à ces moments.

Moment_cont__Kpotomey

Moment conté à Kpotomey

Un atelier pédagogique a également été réalisé avec les classes de CM1 et de CM2, de l’école primaire d’Ahowégoudo. Les enfants sont partis eux-mêmes récolter des contes auprès de leur famille. Ces contes furent retransmis en classe, enregistrés, transcrits et traduits. Cette démarche a permis d’impliquer les familles dans ce travail de transmission. Les enfants ont pu se réapproprier les contes de leur territoire. Cet atelier a permis aussi de travailler sur la mémoire et l’expression.

Sance_denregistrement_des_contes

Séance d'enregistrement des contes

 

Enfin les contes s’invitent désormais lors de soirées musicales pour un partage avec le grand public.

 

conteurs_de_Hougoudo

conteurs de Houégoudo

A ce jour 150 contes dont 60 transcrits et traduits, 100 proverbes et 30 devinettes furent transcrits et traduits.

 

Les danses et musiques traditionnelles :

La musique comporte le plus souvent trois aspects indissociables : le chant, le jeu des instruments et la danse. Elle se retrouve dans toutes les étapes importantes de la vie (mariage, décès, naissance, remise de diplôme…).

Un inventaire de terrain a recensé :

  • l’existence d’une quinzaine de groupes dont la moitié est réellement active : régularité dans les répétitions, sortie d’un CD, nombreuses prestations….
  • La présence de 31 rythmes : se distinguent parmi ces derniers les rythmes d’initiations (environ dix recensés), les rythmes liés à une famille et les rythmes de divertissements (Vingt et un recensés) ou de circonstances (mariage, décès, remise de diplôme.)

Actuellement, très peu d’artistes arrivent à vivre de leur statut d’artiste. La profession d’artiste n’existe d’ailleurs pas en tant que telle. Ces derniers sont en premier lieu des paysans, conducteurs de taxi-motos ou vendeurs. La musique est donc de ce fait pratiquée secondairement.

Le projet apporte son soutien aux groupes à plusieurs niveaux :

ü De leur organisation : régularité des répétitions, planning de travail, désignation d’un bureau.

ü De leur promotion : Confection de banderoles, carte de visite selon les besoins, organisation de soirées promotionnelles.

ü Renforcement matériel : achat d’instruments ou réfection des anciens.

ü Mise en relation entre les différents groupes afin de créer un réseau et non une compétition d’artistes.

Depuis mars, PCREN a travaillé avec cinq troupes musicales : Kpotomey, Zinvié-Zoumé, Wawata Todja, Wawata fandji, Kpé.

Six soirées musicales de promotion des artistes ont vu le jour dans les buvettes des différents villages. Chaque soirée, la population a répondu largement présente (en moyenne 100 à 200 personnes par soirée).

 

Le théâtre :

Si on se réfère à la traduction fon du mot théâtre, « Manahinvlèvlè », « faire des grimaces », le théâtre représente de la comédie pour égayer le public. Il existe très peu de troupes de théâtre dans la vallée. C’est plutôt un groupe d’individus qui à l’approche d’un événement (mariage, soirée, veillée), se retrouve pour imaginer en peu de temps, un scénario pour tenir en éveil une assistance. Des autorités ( roi, bokonon, policier…) sont imités, voir tournés en ridicule. Il existe rarement un message autre que celui de divertir.

Des adultes et adolescents ont manifesté une forte motivation de pratiquer le théâtre. Face à une méconnaissance de cette discipline artistique, PCREN a décidé de mettre en place depuis septembre deux ateliers de formation au théâtre dirigé par l’association « Génies créateurs ». Le premier atelier vise à préserver la mémoire en travaillant sur les légendes et activités de la Vallée. Le deuxième atelier prend la forme d’un théâtre social, le théâtre comme outil de questionnement et de réflexion.

Aujourd’hui, 19 adolescents et 4 adultes suivent ces ateliers et ont donné deux représentations dans Zinvié.

Le théâtre comme apprentissage :

Au cours du mois d’août, 24 adolescents ont pu participer à un stage d’initiation au théâtre sur le thème « l’homme et la nature ». En plus de découvrir les jeux de l’acteur, la mise en scène, le travail de la voix et du geste, les participants ont réfléchi sur les problèmes des déchets, de la disparition de l’arbre, l’usage médicinal des plantes….

Spectacle stage théâtre à Kpotomey

La chasse :

De par leur activité, les chasseurs représentent des acteurs incontournables dans la préservation de la Vallée. Détenteurs de connaissances sur le comportement des animaux, le milieu naturel, mêlées de légendes et de cérémonies, ces derniers sont porteurs d’un large patrimoine culturel. De ce fait, le projet PCREN a pour objectif de réaliser un musée villageois des activités de la chasse. La construction débutée fin 2010 s’est déroulée avec la participation active des comités des chasseurs dans la conception, le choix du lieu et la construction elle-même.

Ce musée présentera les techniques de chasse, des trophées et des panneaux décrivant les cérémonies, des contes liés à la chasse, des récits d’expérience.

Musée en construction à Dédo

Evènements à venir : La caravane « Gbénukpo »

L’animation se déroulera l’après-midi du 29 janvier 2011, sous forme d’une caravane d’artistes. Cette caravane animée par la troupe musicale de Kpé, sur le rythme Kaka, déambulera dans les rues de Zinvié. Accompagnée des différents groupes artistiques, elle emmènera le public vers différentes places de la ville pour une représentation théâtrale et un spectacle de musiques et danses traditionnelles.

Au total, Six groupes de musique et danses traditionnelles, spectacle de marionnettes, danse des échassiers, scènes théâtrales et contes. Venez vivre la culture de la Vallée en vous joignant à la caravane.

Galerie Photos

Suivez-nous

 facebook icon    facebook

     google+

     youtube

 CREDI-ONG_Benin    CREDI-ONG_Benin

 +229 96 82 14 70    +229 96 16 83 10

Copyright © 2017 CREDI-ONG - Tous droits réservés